Carnet de route : Malte - 2003

Infos  "+" et BONUS !

Dans la même collection ...Laissez nous vos commentaires !Le récit de notre voyage ! L'album photos souvenir Quelques sites partenaires

Vous êtes le visiteur.

LE RECIT DE NOTRE PERIPLE ...

Carte Malte

Haut de page

 

Vendredi 02 Mai - Bugibba

Départ tard dans la journée pour Malte (22h30), et 3h00 de vol sans soucis particulier avant d'atterrir sur l'aéroport de Luqa, à moins de 10 kms de la capitale de l'île, La Vallette. Pas de décalage horaire à signaler par rapport à la France (mais je crois bien qu'il y en a un en horaire d'été ... ou quelque chose comme ca !) Formalités douanières classiques (une carte identité ou un passeport périmé fait l'affaire). Pas mal de tours operators présents malgré l'heure tardive, pour vous amener à votre hôtel, quelques taxis mais pas de bus locaux. Bugibba est le "repaire" des touristes par excellence - du moins, le plus important -, avec de nombreux hôtels qui donnent sur St Paul's Bay. 4 * pour le notre, rien à dire pour l'instant (faut dire aussi que l'on pourrait dormir n'importe où !)

En route pour le voyage !Haut de page

Samedi 03 Mai - La Vallette

Une chance ! notre chambre donne sur la baie, et la vue que nous avons au réveil nous donne envie d'en connaître plus sur cette île. Certains ont moins de chance avec vue sur les hôtels voisins ... Le p'tit déj. est servi jusqu'à 10h00 dernier carat, et mieux vaut ne pas arriver en retard ! La station terminus des bus est proche, et de nombreux cars desservent en direct les principaux centres d'intérêts de l'île et, bien sûr, sa capitale, qui est notre destination du jour. La circulation automobile est bonne, une fois que l'on s'est habitué à rouler à gauche, et pas mal de "cacous" qui font rugir les moteurs et crisser les pneus. Les immeubles alentours sont assez modernes mais s'intègrent bien au paysage, en pierre de taille beige en grande majorité. Le terminus se trouve sur la place de la "City Gate", à la limite de l'ancienne cité. C'est à l'intérieur de celle-ci que se trouve le quartier "historique" de La Vallette, avec ses commerces, bars et restaurants, et son marché hebdomadaire. A l'extérieur de l'enceinte se trouve les quartiers d'habitations principalement et les quartiers d'affaires. Mais retour dans la vieille ville et dans sa rue principale qui scinde la cité en deux parties. Boutiques de vêtements, bijouteries, souvenirs ... se succèdent dans les nombreuses rues et ruelles, et se "perdre" dans ce labyrinthe permet de découvrir de superbes maisons de style anglais et français, dont beaucoup avec des "boat windows", et des façades très colorées. Egalement présents les artisans bijoutiers qui possède LA bague dont vous rêvez, mesdames, mais aussi de nombreuses églises des siècles passés et des statues aux quatre coins des rues (qui, entre parenthèses, montent et descendent sérieusement, type San Fransisco !) Un marché se tient tous les matins dans les rues, et permet de faire quelques affaires (T-shirts, bijoux, CD, mais aussi fruits, légumes ...) Malte étant chargé d'un lourd passé de conquêtes et d'invasions, sont présents également de nombreux centres culturels et historiques, et musées en tout genre (attention aux heures d'ouverture en semaine et le week-end !) Beaucoup de boutiques ferment le samedi après-midi. The Artisanat Center est une bonne adresse si l'on souhaite trouver des bijoux de qualité à faible prix (en argent exclusivement). Plus de bus sur Bugibba après 21h00 aussi, nous y terminons la soirée, dans l'un des nombreux restaurants anglais ou allemand, propres aux "village club" !

En route pour le voyage !Haut de page

Dimanche 04 Mai - Golden Bay

Une journée sportive prévue aujourd'hui, avec une expédition à pieds jusqu'à Golden Bay depuis Bugibba. 6 ou 7 kms à vol d'oiseau, mais quelques dénivelés et peu de raccourcis. On s'aperçoit assez rapidement que Malte n'est pas le paradis pour randonneurs que l'on pourrait espérer, avec des trottoirs inexistants le long des routes, peu ou pas de sentiers pédestres, pas de signalétique adaptée aux piétons que nous sommes ... bref, mieux vaut être équipé d'une bonne carte et d'une boussole ! C'est ainsi que nous rejoignons un chemin qui court à travers les collines, d'où l'on peut admirer quelques paysages agricoles, des chapelles perdues dans les vallées, et se perdre dans des odeurs exotiques. Au passage, détour par une ancienne demeure plus ou moins inoccupée (!), endroit idéal pour faire une pause et regarder la mer au loin, paisible. Des serres apparaissent aux abords des villages, principalement pour la culture des tomates, ainsi que des plantations de fraises (forte consommation dans l'île !) Notre route nous mène sur les Ta'Hagrat Temples, classés parmi les plus anciens monuments au monde, excusez du peu ! La taille des pierres permet de s'imaginer le travail que leur construction a dû représenter. Enfin, nous arrivons en vue de Golden Bay, LA plus belle plage de l'île - elle est présentée ainsi - et donc forcément peuplée. Les parkings sont dépassés et le stationnement sauvage pose quelques soucis à la circulation des bus. Le bar terrasse de la plage assure l'animation et représente le lieu de rencontre branché du coin. L'eau est d'une pureté éclatante, et les fonds marins ne cachent rien de leur intimité. Les deux hôtels qui donnent sur la baie sont désormais hors service, démolis en partie par la nature ou par la main de l'homme ... Pensant éviter les retours encombrés, nous repartons vers 17h00 en direction du bus, mais beaucoup de monde à la même idée étant donné que ce sont les derniers bus direction "hors capitale". Nous descendons à St Julian's Bay, charmant petit port de pêche, mais haut lieu de villégiature également. Le restaurant qui nous accueille est légèrement surélevé par rapport au niveau de la mer, et le soleil couchant et la musique italienne finit de peindre un cadre romantique à souhait ! Pas de bus pour Bugibba au retour, et le détour par La Vallette prend trop de temps aussi, c'est en taxi que nous rejoignons notre hôtel. Il faut négocier un peu -5 livres maltaise (Lm)- au lieu de 8 Lm, sachant que le pris moyen (journée) est de 6 Lm. Pour info, 1Lm # 2,5 € # 16,40 Frs.

En route pour le voyage !Haut de page

Lundi 05 Mai - Mdina Rabat

Rabat Mdina / Rabat est une excursion "typique " de l'île, Mdina étant l'ancienne capitale de Malte mais également une citadelle conservée en parfait état. Rabat, quant à elle, formait une seule cité avec sa consœur et, une fois séparée par un fossé - dû aux Arabes - elle est devenue aujourd'hui les faubourgs et la cité principale de cette partie du pays. La citadelle domine tous les paysages alentours, construite pour être la cité défensive de l'île, et se balader dans ses "entrailles" reste une expérience très agréable, d'autant que son surnom "la cité du silence" est bien mérité. Peu de touristes à cette époque, et très peu d'habitants dans la cité proprement dite. Les musées sont toujours présents, et l'église se remarque de loin, ici aussi ... Certains points de vue permettent d'apercevoir au loin La Vallette, Marsakala et St Paul's Bay et le mont Etna, paraît-il en Sicile, mais par temps exceptionnellement clair ! La visite se poursuit dans les rues de Rabat, qui présente également quelques bijoux architecturaux. Au détour d'un chemin - comme toujours ! - nous "tombons" sur la "Grotto Tavern", restaurant spécialisé dans la cuisine maltaise mais surtout française, ce qui peut s'expliquer par son patron originaire de Nantes. Arrivé il y a 12 ans déjà sur Malte pour un séjour de 6 mois, il y est resté par la suite, sa femme y étant sans doute pour beaucoup ... La taverne se trouve dans une grotte complètement réaménagée et très vaste, ce qui donne un cadre assez exceptionnel. Pour info, leur site est : http:\\www.grottotavern.com. Le propriétaire nous parle de l'île, de ses habitants, les coins à voir et les petits trucs à connaître, histoire d'éviter les arnaques. Et la cuisine est excellente, comme nous avons pu le voir jusqu'à aujourd'hui : poissons (mérou, espadon, dorade) avec ou sans la sauce maltaise (à base de tomates, câpres et oignons), nombreux légumes, poulet ainsi que des pâtes à toutes les sauces et un large éventail de fromages. Et tout ca pour des prix assez modestes (moins cher que chez nous, mais c'est pas donné quand même !) A la suite, visite des catacombes de St Agatha, qui commence par le tour du musée - très complet - avant de descendre dans la grotte proprement dite. Les fresques encore présentes sont bien conservées, et les catacombes qui suivent sont impressionnantes, avec quelques squelettes pour pimenter la visite ! A voir, tout comme les catacombes de St Paul à Mdina. L'après-midi se poursuit par une descente sur les chutes de Dingli (Dingli Cliffs), à 4kms au sud, à vol d'oiseau ... L'arrêt à Verdala Palace ne nous permet pas de visiter cette ancienne résidence du Grand Maître de Verdalle (16éme siècle), devenue la résidence d'été du Président. En effet, les visites sont autorisées toutes la semaine ... sauf le lundi ! Derrière ce palais se trouvent les Buskett Gardens, un parc boisé très important par sa superficie, avec quelques plantations d'orangers, pommiers et poiriers. Les chutes sont impressionnantes, en comparaison au reste de l'île, avec un dénivelé de plus de 200 m. par endroit, et un sentier qui chemine le long des falaises. Le chemin du retour nous rapproche de l'Inquisitor's Palace, ancien palais de l'inquisiteur de Malte, maintenant résidence d'été du 1er ministre (mais fermé au public toute l'année !). Un restaurateur de Sliema nous prend en stop pour nous ramener à Mdina, et c'est l'occasion de discuter de nos pays respectifs avec quelqu'un "du crû" ! Puis retour sur Bugibba en bus où nous terminons la soirée dans un club typiquement anglais, le "Churchill", mais proposant des plats maltais et italiens (set menu pour 3 ou 4 Lm).

En route pour le voyage !Haut de page

Mardi 06 Mai - Marsaxlokk

Marsaxlokk est l'un des nombreux ports présents sur l'île, et l'un des plus typiques aussi. On y retrouve tous les éléments principaux de Malte, à savoir le marché du matin - les dentelles sont très présentes !-, des églises toujours aussi imposantes, et des tavernes qui servent le poisson fraîchement péché. Les bateaux de pêche aux couleurs flamboyantes donnent à la baie un attrait tout particulier. Seule ombre au tableau, une plate-forme pétrolière sert de terminal aux cargos de passage, et les grues et navires de toute nature dénaturent sérieusement la vue que l'on a sur la baie. Le tour de celle-ci nous mène à Birzebbuga, petite ville sans grand intérêt à 4 kms de Marsaxlokk, mais la route passe par des sites intéressants, tels que la St Lucian Tower, le village de l'âge de bronze, la villa romaine ainsi que la caverne préhistorique de Ghar Dalam (la caverne des ténèbres). Agée de 7000 ans, elle est mise en valeur par le musée archéologique qu'elle abrite en son sein, les ossements découverts lors des précédentes fouilles et les panneaux d'information. Enfin, la "Pretty Bay" aurait tout pour vous charmer ... si ce n'est le Malta Freeport en face dont j'ai parlé tout à l'heure qui gâche la vue ! Puis retour sur La Vallette (toujours en bus local) où nous prenons de nouveau le temps de se perdre dans les rues, faire quelques emplettes dans les magasins et s'émerveiller devant les façades des maisons aux architectures française, espagnole, anglaise ou encore arabe, qui cohabitent en parfaite harmonie. Le réseau de bus dessert particulièrement bien l'île, avec des liaisons entre les grandes villes et les principaux centres d'intérêt. Les plans et horaires sont disponibles dans chaque car, et les arrêts sont bien signalés (bus stop). Et les habitants sont là pour mettre l'ambiance, entre les "mammas" maltaises qui discutent ... de plein de choses, le chauffeur pris à parti qui regarde les jeunes filles plus que la route et les touristes qui discutent de leur dernière acquisition. Et c'est un bon moyen de voyager pas cher (entre 0,15 et 0,40 Lm le trajet), mais ne vous amusez pas à frauder, un contrôleur passe pratiquement à chaque fois. Retour sur Qawra où nous préparons notre excursion du lendemain sur Gozo (les voyagistes restent quand même assez cher), et fin de soirée dans un club anglais (avec retransmission d'un match de foot pour ceux qui veulent !)

En route pour le voyage !Haut de page

Mercredi 07 Mai - Gozo

Ignorant l'heure du 1er ferry pour Gozo, mais le bus pour Cirkewwa partant à 8h30 de Bugibba, nous nous levons suffisamment tôt pour profiter de la journée sur la "petite sœur" de Malte. Nous ne sommes pas seuls à attendre le ferry qui fait la navette entre les 2 îles, avec entre autres nombre de touristes avec leur groupe d'appartenance épinglé en gros sur leur veste de randonnée ... Tout le monde peut cependant embarquer, ainsi que les nombreux véhicules qui attendent plus bas. La mer est calme et toujours aussi transparente, et la traversée serait des plus agréables s'il n'y avait ce ciel légèrement brumeux. Nous croisons en cours de route l'île de Comino et son fameux "Blue Lagoon", dans lequel nous n'aurons pas la chance de nous baigner pendant notre séjour. Arrivés sur le port de Mgarr après 30 min. de traversée, nous nous mettons à la recherche d'un chauffeur de taxi avec lequel négocier la journée sur Gozo - sur les conseils du patron de la Grotto Tavern. Nous tombons d'accord sur 15 Lm, et en route pour l'"Azur windows", arc de triomphe naturel creusé par la mer qui menace, hélas, de s'effondrer dans les 10 prochaines années. La mer est pure et d'une clarté impressionnante. Le paysage nous rappelle les falaises d'Etretat ... avec le soleil et quelques degrés en plus ! A côté se trouve le "Lagon inland sea", mer intérieure par laquelle on peut également accéder depuis la mer Méditerranée ... à travers les murs de roche ! c'est dans cette partie de l'île que se trouve les carrières dont sont extraites les pierres de taille utilisées pour les constructions sur Malte et Gozo. Et, chose étonnante, ces carrières ne dénaturent pas le paysage comme on peut le voir sur bien d'autres pays. Arrêt obligatoire par la suite à Victoria (Rabat), capitale de Gozo. Toujours le marché pour faire ses emplettes s'il vous manque encore quelque chose (vêtements, souvenirs ou fruits et légumes). La visite de la ville passe par sa Citadelle conservée en très bon état. En effet, elle n'a jamais connue la guerre depuis l'an 1600, date de sa construction. Et vue imprenable sur le reste de l'île depuis ses remparts. Au hasard des rues, nous croisons divers musées - archéologique, naturel ... - ainsi que sa cathédrale qui vaut surtout le coup d'œil pour son plafond intérieur en trompe l'œil. Bref, beaucoup de choses à voir dans un espace restreint. Poursuite de nos investigations à Marsalforn, charmant petit port de pêche au nord de Gozo. Pas de tourisme de masse, et des restaurants toujours aussi bien alimentés en poisson frais. S'il y avait un seul reproche à faire, cela serait sur le service qui est vraiment ... long ! et c'est commun à chaque restaurant dans lesquels nous sommes passés, à tel point que nous n'avons jamais le temps de déguster leurs desserts ou de boire un café. Les Temples Ggantija, notre prochaine étape, sont les monuments les plus vieux au monde, plus anciens encore que les pyramides égyptiennes (d'après notre chauffeur). Ils sont surtout impressionnants par la taille de certaines pierres qui ont dû être amenées puis mises en place par on ne sait trop quel moyen. Puis direction la Grotte de Calypso, dans laquelle la légende veut que cette nymphe ai gardé Ulysse enfermé pendant 7 ans, avant son évasion (ou sa remise en liberté, mais les avis divergent sur ce point). La grotte est très sombre, et faut-il que Calypso soit extrêmement belle pour retenir son prisonnier sans le moindre lien ... Nous avons également vue depuis cette place sur la plage "Ramla Bay", dernière étape de notre voyage. Plage de sable couleur or, eau claire et limpide et peu de monde, elle a tout pour plaire ! Retour sur le port pour prendre le ferry de 18h00, et règlement de notre course au chauffeur qui nous a donné nombre de renseignements sur Gozo et sur lui-même, et a respecté à la lettre les accords passés (tarif, heures ...) Beaucoup de Maltais rentrent également à cette heure, alors que la plupart des touristes du matin sont rentrés plus tôt. Un bus en direction de La Vallette nous rapproche de St Paul's Bay, d'où nous pouvons tranquillement rejoindre notre hôtel et finir la soirée dans un petit restaurant simple et sans prétention, mais correct.

En route pour le voyage !Haut de page

Jeudi 08 Mai - Sliema

Quoi de plus agréable que de terminer le séjour à La Vallette, flâner dans les rues et trouver dans les petites échoppes le souvenir idéal ? La matinée passe rapidement, à faire le tour du marché, visiter les magasins et découvrir de nouveaux lieux et des boutiques insolites. Les vendeurs ne marchandent pas trop mais, chose intéressante, ils ne poussent pas non plus à la consommation ! vous pouvez regarder divers articles, demander des tailles ou des couleurs différentes, ils ne s'offenseront pas si vous ne prenez rien dans leur magasin. En faisant le tour de la ville, nous nous retrouvons du côté de St Almo, petit port au NE de la capitale. Nous avons vu peu d'animaux domestiques sur l'île, peu de chats et très peu de chiens, et l'explication nous semble évidente lorsque l'on entend ces pauvres bêtes "aboyer à la mort", enfermées dans les anciens hangars à bateaux près du port. De quoi penser à un trafic, mais la question ne se pose pas aux types qui traînent dans le coin, patibulaires mais presque ! Une navette fluviale nous permet de rejoindre Sliema, de l'autre côté de la baie, pour 0,20 Lm (différentes compagnies et plusieurs navettes par jour). Cette ville est très résidentielle, de nombreux hôtels se disputent les bords de mer et les boutiques et restaurants remplissent les trous qui pourraient subsister. Déjeuner dans un restaurant implanté dans l'ancienne forteresse, et vue imprenable sur la mer. Nous longeons la baie pour revenir sur La Vallette, l'occasion d'admirer la marina et les nombreux yachts et navires plus modestes qui s'y trouvent, ainsi que les ambassades logées dans de superbes résidences style 18éme siècle français. Il y a de nombreux sites et monuments que nous souhaiterions visiter dans la ville, mais le temps nous manque pour cela. Retour sur Bugibba où nous prenons enfin le temps de visiter cette ville. Construite exclusivement pour le tourisme, elle nous semble bien fade à côté des superbes choses que nous avons vu, et le casino ne relève pas franchement le niveau. Découverte le soir d'un autre club-restaurant de style anglais - où la nourriture est très correcte, je vous rassure - pour un prix modeste (set menu à 4 Lm). Pour les couche-tard, les bars, boites et autres karaokés restent ouverts assez tard pour pouvoir en profiter !

En route pour le voyage !Haut de page

Vendredi 09 Mai - Nantes (?)

Comme à chaque fois, le dernier jour dans le pays n'est pas forcément le plus heureux, et Malte n'échappe pas à la règle. Pour atténuer "la douleur", le temps est couvert aujourd'hui, et le soleil se fait cachottier. Pour un décollage à 14h00, il faut être à midi à l'aéroport, d'où une matinée qui passe très vite, à faire les préparatifs et un dernier tour en ville. C'est aujourd'hui et demain que repartent la plupart des touristes, du moins ceux qui laissent la place aux nouveaux venus ! Histoire de rester plus longtemps sur cette île, l'aéroport de Nantes a eu la bonne idée de se mettre en grève, ce qui fait que nous partons ... plus tard. C'est l'occasion de visiter plus en détail cet aéroport - relativement récent -, acheter les derniers souvenirs pour les retardataires et échanger avec ses compatriotes les impressions que nous laissent ce voyage. Ce n'est finalement qu'à 20h00 que nous décollons, pour Rennes, et nous apprendrons par la suite que c'est une des sociétés de bagagistes qui faisait grève, et que cette journée fût noir pour l'aéroport, où nous arrivons finalement en bus vers les 1h00 du matin. Plus chanceux cependant que ceux restés sur place pendant une bonne partie de la journée, qui ont appris dans l'après-midi qu'ils ne partiraient que le lendemain 6h00. Que retenir de Malte ? Tout d'abord, un accueil très sympathique de la part de tous ceux que nous avons croisé, et y aller hors de la période estivale est une très bonne idée ... Bien que trés petite, cette île recèle nombre de curiosités et de sites qui valent le coup d'œil, et une semaine semble trop courte pour en faire tout le tour. Les mois de Mai / Juin sont un bon compromis entre l'hiver qui s'en est allé (pluie) et l'été caniculaire qui s'approche (des pics à 40°!). Les arbres et plantes sont en fleurs, et les couleurs sont éclatantes. Pour se baigner, l'eau reste un peu fraîche, et les mois de Septembre / Octobre sont plus indiqués. Nombre d'anglais ont élus domicile sur l'île pour des périodes plus ou moins courtes (jusqu'à 6 mois avec des résidences secondaires pour certains). Le bus est le moyen idéal pour se déplacer sur l'ensemble du pays, et vous avez toujours quelque chose à découvrir où que vous soyez. Un regret, ne pas avoir pu faire le tour de l'île en bateau, afin de profiter de ses criques et lagons parfois déserts ... Pas besoin d'y aller en groupe organisé, vous trouverez le chemin par vous même ou avec l'aide des gens du coin (c'est plus facile si vous parlez anglais ou, mieux, maltais ;-|))) Et un bon guide touristique vous donnera tous les détails historiques et naturels que vous pouvez espérez trouver. Bref, Malte est un pays qui vaut le détour et qui mérite d'être découvert en douceur, en prenant son temps. Il semble nous accorder ici un sursis pour pouvoir profiter pleinement des charmes que cette île recèle.

En route pour le voyage !Haut de page

 

PARCOURER LES ALBUMS SOUVENIRS ...

Album photos

Cliquez sur la vignette de votre choix pour accéder à l'album photo

Haut de page