Carnet de route : La Thaïlande - 1997

Infos  "+" et BONUS !

Dans la même collection ...Laissez nous vos commentaires !Le récit de notre voyage ! L'album photos souvenir Quelques sites partenaires Téléchargez la version imprimable

Vous êtes le visiteur.

LE RECIT DE NOTRE PERIPLE ...

Haut de page

 

Samedi 23 Aôut - Bangkok

Sowati (c'est Bonjour en thaï, du moins je le crois). Arrivée à Bangkok à 5h50 heure locale (vous enlevez 5 heures pour la France) après un vol assez long (on a vu le soleil se lever et se coucher à peu d'intervalle). De suite dans le bain, avec visite de la ville et du quartier. Je dois dire que ma première impression de la ville n'est pas terrible, mais on ne peut pas en juger en si peu de temps. Déjeuner thaï "typique" - franchement pas mauvais mis à part la soupe peut être ?!? - à la vitesse express : on passe des entrées au dessert en une heure, café compris. Ils ont l'air toujours pressé, ces thaïlandais ... Ensuite, ballade sur les canaux - klongs - en bateau, d'où l'on aperçoit nombre de temples. On en visite quelque uns (dont le Wat Arun) puis, le marché aux vêtements. Très sympa et beaucoup d'affaires possibles. Le soir, dîner spectacle : tu rentres, une demi-heure après, tu payes l'addition et tu as droit à une demi-heure de danse "classique". Les filles sont mignonnes, mais je crois que le voyage plus la journée ont raison de toi, et tu t'endors rapidement.

En route pour le voyage !Haut de page

Dimanche 24 au Lundi 25 Aôut - Chiang Maï

On part voir les marchés flottants de Damnoen Saduak. En chemin, arrêt de rigueur à une plantation de noix de coco (plutôt à touristes, mais on va pas commencer à se plaindre). Les marchés flottants peuvent être séparés en deux grandes catégories, les locaux et les occidentaux. On a de la chance, on en voit un de chaque - inutile de préciser celui que j'ai préféré ... - sans grand danger si ce n'est pour les doigts (conseil gratuit, ne les laissez pas traîner sur les bords des pirogues). Changement de décor et visite du plus vieux (et plus grand) temple de ce doux pays. Magnifique et immense le caractérisent assez bien. Déjeuner dans un parc zoologique, avec crocodiles, éléphants et serpents pour nous tenir compagnie. Sur la route de Chiang Maï (12 heures de bus sur une route longue et douloureuse), on mange dans un restaurant perdu dans la faune mais où les plats sont succulents bien qu'ils ne payent pas de mine ... Juste signaler que l'on a attendu les plats quelques minutes, chose qui n'était pas encore arrivée.

Visite de la ville (et du Doi Suthep) et de ses centres artisanaux (la culture avant la détente) : travail de la laque (superbe), du teck et des pierres précieuses. Tout est magnifique mais cela reste encore cher (attention à vous mesdames, ou messieurs si vous les accompagnez). D'autres centres aussi pour le travail de l'argent, la soie et les ombrelles. Pour se recueillir, un détour par l'un des - nombreux - temples de la ville où l'on assiste également à la "prière" des bonzes et des bonzesses (j'avoue que le jeu de mots est lamentable, mais je ne sais comment on les appelle), séparés comme il se doit. Le marché de nuit de Chiang Maï est l'un des plus beaux et importants du pays, et on peut faire de nombreuses affaires (mais, comme dans les souks en Tunisie et ailleurs, il ne faut pas hésiter à marchander). une des attractions les plus en vogue sont les karaoké où les filles, à défaut de chanter comme Barbara Straisand, sont belles comme Jane March).

En route pour le voyage !Haut de page

Mardi 26 au Vendredi 29 Août - Triangle d'Or, Villages Aka et Lahou

L'aventure, c'est l'aventure. Notre trek commence à 12h00, après manger et se termine 7 heures plus tard, sans avoir pu s'arrêter. On arrive à court d'eau depuis bien longtemps et complètement lessivé. Notre guide a voulu, je pense, nous tester ou nous dégoûter le plus vite possible et je crois bien qu'il y est arrivé. Le temps est orageux, avec une température très lourde et les rares averses sont accueillies avec un bonheur sans fin. En plus, les thaïlandais aiment les raccourcis et font les montées directes. En théorie, c'est plus rapide et 1000m de dénivelé sont faits en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Mais j'ai bien dit en "théorie". Bref, lorsqu'on arrive dans le village pour passer la nuit, on en a marre, on est fatigués, crasseux - mais ça, c'est le cadet de nos soucis - et prêts à lyncher notre guide, qui a préféré s'éclipser dés notre arrivée. Les enfants du village ont préparé une petite fête en l'honneur des "farangs" que nous sommes, mais à laquelle nous ne sommes malheureusement pas vraiment réceptifs. Quand la nuit vient - vers 21h -, elle nous trouve endormis ou à moitié somnolents. Pour ma part, j'ai du mal à trouver le sommeil, peut être à cause des nuées de moustiques tout autour de nous.

La nuit a été dure pour nombre d'entre nous, mais le matin nous trouve prêts à partir à la première heure (enfin vers 9h00, quoi). Les pieds sont lourds, et le sac encore plus. Notre guide, Lunchaï - avec qui nous avons passé une trêve (de toute façon, on est complètement perdu sans lui, dans ces montagnes sans fin) -,nous annonce 4h de marche et, vers les coups de midi, nous avons rejoints notre étape pour la nuit (oui, j'ai bien dit de la nuit), un village Lahou. Le trek n'a pas présenté de difficultés particulières et on a pu en profiter un peu plus pour observer le paysage (montagnes, collines et forêts à perte de vue). Après un repas sommaire, on passe la journée à se balader autour du village (rizières, plantations de tabac, ou peut être bien autre chose ...), boire et faire la sieste. Bref, trekker. Le repas du soir est agrémenté d'un cocktail au jus d'ananas et saké, fait maison et avec les fruits ramassés à 2 pas, et d'une soupe à la noix de coco. N'étant friand ni de la soupe, ni de la noix de coco, j'avoue qu'elle était tout de même délicieuse. Lunchaï est remonté en flèche dans notre estime.

Encore une nuit éprouvante pour nombre d'entre nous. Le départ se fait tout de même dans la bonne humeur, et le trajet n'est pas trop difficile. Quelques dénivelés n'ont pas encore eu raison de nous. Une ou deux pauses casse-croûte et quelques heures plus tard, on a atteint notre prochaine étape. Le village est assez calme, et l'arrivée de quelques étrangers vient briser leur monotonie. Le thé sèche dans les rues sur de grandes bâches plastiques, et quelques gamins viennent nous voir pour se faire photographier, ou récolter quelques friandises ... Les paysages sont toujours superbes et, bien que le ciel soit souvent couvert, on a un temps idéal pour marcher et pour profiter de notre voyage. En cours de route, on rencontre un couple de thaïs en train de fumer, mais je peux vous assurer que ce n'était pas du tabac ...

Notre dernier passage dans les montagnes se passe remarquablement bien, avec un parcours plein de montées et descentes (mais surtout des descentes). On ne croise aucun autre étranger, ce qui ne nous manque pas, mais malheureusement aucun animal sauvage dont on aurait pu se vanter d'avoir fait la connaissance. Le dernier village où nous séjournons regorge de coins et recoins plus ou moins éloignés, calmes ainsi que des vestiges de monuments abandonnés (ou ils en donnent bien l'impression). Le soir, pour notre dernière nuit à la belle étoile, les habitants du village nous proposent un méchoui avec un sanglier sauvage, où l'on assiste à toute la "cérémonie", du choix de la bête à sa cuisson (je tairais les détails pour les personnes à l'estomac fragile). J'avoue que je me suis régalé et que j'ai vraiment fait une orgie de ce festin. Certains n'en ont pas gardé un aussi bon souvenir ...

En route pour le voyage !Haut de page

Samedi 30 au Dimanche 31 Août - Chiang Maï

Avant de reprendre le bus pour Chiang Maï, nous faisons un tour de 4x4 qui nous rappelle le Camel Trophy, peut être avec la boue en moins mais les sensations sont bien là. On en est pas encore à regretter la marche, mais cela ne saurait tarder ... Toutes les expériences sont bonnes à prendre, même les plus douloureuses. Enfin, le retour sur Chiang Maï se fait plus calmement en bus et nous en profitons de la fin de journée pour tester les massages thaïlandais, tellement réputés mais si peu connus. Sachant déjà ce que vous allez dire, et voyant le petit sourire sur vos lèvres, je tiens à préciser de suite que je parle des massages "thérapeutiques" qui vous délient tous les muscles, et non des autres massages qui ... vous en délient d'autres. Blagues mises à part, il faut avouer que ces massages peuvent se révéler certaines fois douloureux (si, si, vraiment), mais vous rétablissent complètement ou presque, jusqu'à en oublier les heures de marche que nous avons dans les jambes. Bref, on en profite bien ainsi que du repas et la nuit nous trouve plonger dans les bras de Morphée sitôt couchés.

On profite de la journée pour aller visiter les attractions touristiques du coin, telle que la Ferme aux orchidées, où l'on assiste au travail des éléphants et à l'élevage de papillons. Les touristes sont nombreux et l'on perd rapidement l'impression d'authenticité que l'on avait pu trouver dans le triangle. La ville nous fait découvrir de nouvelles splendeurs, et les temples en sont les moindres. Le marché de jour, bien que comportant de nombreux marchands, attire moins de monde que celui du soir, mais les affaires sont toujours possibles. En profiter également pour faire du pousse-pousse ou les autres engins du même genre que vous trouverez, car la circulation est beaucoup plus tranquille dans cette ville qu'à Bankok, par exemple. Le soir, on trouve dans les bars quelques "hippies" des années 70, genre John Lennon, qui vivent ici depuis des années et ignorant même que le mouvement pacifiste a disparu (ils veulent encore la tête à Nixon, mais il faut avouer aussi qu'ils n'ont plus toute leurs têtes).

En route pour le voyage !Haut de page

Lundi 01 Septembre - Pisanuloke

Nous prenons la route pour Sukhothai. Il ne reste de cette grande capitale que des ruines, datant du 13éme siècle environ, et un superbe parc dont la tranquillité et la beauté vous envoûte et vous plonge en pleine méditation. On en profite pour en apprendre d'avantage sur la culture thaïlandaise et ses racines, ainsi que les civilisations précédentes - les Khmers et les Siamois. Les temples, bien que moins flamboyants et plus "ternes" que leurs homologues dans les villes déjà visitées, n'en restent pas moins impressionnants par la beauté qui se dégage de leurs vestiges. Changement de décor lorsque nous arrivons à Pisanuloke, où nous passons la nuit. La ville est très grande, et ses activités nocturnes se résument à se balader sur les quais. Il y a beaucoup de monde dehors, principalement des étudiants. Je dois dire que certains coins sont assez glauques, mais à aucun moment on ne se sent menacés ou quoi que ce soit, par rapport à d'autres villes européennes ou françaises ...

En route pour le voyage !Haut de page

Mardi 02 Septembre - Bangkok

En route pour la capitale, nous nous arrêtons à Ayuthaya, une autre ancienne capitale du pays. Là encore, les temples foisonnent, ainsi que diverses représentations de Bouddha. Pour ceux que cela intéresse, voici son histoire : il était un prince qui n'avait jamais quitté son royaume, jusqu'au jour où il décide de faire le mur pour voir ce qu'il y a à l'extérieur. Là il rencontre pauvreté, maladie et malheurs en tous genres. Il décide de quitter tout cela pour gagner les montagnes où il va atteindre le nirvana par la méditation (c'est l'histoire courte, mais il lui arrive de nombreuses péripéties). Bref, il a trouvé le bonheur sans artifice et il en découle la religion bouddhiste, qui est plus une philosophie qu'une religion proprement dite. Ceci étant dit, nous arrivons le soir à Bangkok où nous visitons deux principaux quartiers, le marché de nuit et Pha Nong, le quartier chaud. Le marché n'arrive pas à la hauteur de celui de Chiang Maï, et je dois dire que le quartier chaud nous laisse ... songeurs, si l'on songe aux spectacles que l'on peut voir dans les bars et en dehors. Mais je n'en dirai pas plus pour ne pas heurter la sensibilité de certains ...

En route pour le voyage !Haut de page

Mercredi 03 au Jeudi 04 Septembre - Kanchanaburi

On profite de la matinée pour visiter les quelques temples qui nous ont échappé les fois précédentes - et Dieu sait s'il y en a - ainsi que le grand palais qui est l'une des attractions touristiques de la ville parmi les plus prisées. Après un détour par le quartier chinois de Bangkok - Chinatown, comme dans de nombreuses autres villes -, nous prenons la route du pont de la rivière Kwaï. NB : prononcer "k w é", car "k w a ï" signifie ce que nous avons de plus, nous, les hommes. Le pont proprement dit n'a d'intérêt qu'au point de vue historique, car il ne présente au point de vue architectural aucun signe particulier (pour ceux qui pensaient trouver William Holden en train de diriger une équipe de construction, c'est raté). La soirée se termine dans un petit bar restaurant très sympa du coin, à chanter en compagnie de quelques jolies filles ...

Visite le matin de Prasart Muang Sing, ruines d'influence khmère restaurées, ainsi que du temple d'Ankor. On arrive maintenant à différencier les temples khmers des temples siamois ... du moins je le crois. Un train nous amène sur le fameux pont "chemin de fer de la mort", et nous permet de voir le pont de la rivière Kwaï sous un jour nouveau, sans pour autant lui trouver de nouveaux centres d'intérêt. A conseiller, si jamais vous êtes dans le coin, la ballade en radeau le long de la rivière. Vous découvrez des paysages encore "sauvages", ou du moins qui ont gardés une impression de naturel, qui fait cruellement défaut au pays (mais ceci est un avis personnel). Des grottes sont aussi ouvertes au public et, si vous avez de la chance, vous pourrez peut être croiser la "bonzesse flottante" qui a élu domicile dans le coin.

En route pour le voyage !Haut de page

Vendredi 05 Septembre - Bangkok

Dernière journée à Bangkok où l'on en profite pour faire quelques emplettes au marché du jour et au World Trade Center, grande mégapôle commerciale comme il en existe tant chez nous. Pour se rendre au quartier chinois, nous utilisons les touk-touk cités précédemment, mais la pollution, le bruit et les chauffards de toutes espèces font de ce trajet un moment fort éprouvant. Pour vraiment en profiter, autant les prendre sur Chiang Maï, d'autant plus que le taxi se révèle sur Bangkok beaucoup plus calme, plus rapide et moins dangereux, et pas plus cher au bout du compte. La soirée se termine dans un petit bar du coin et une discothèque. Il est à remarquer que les thaïlandais ne dansent pas sur les slows - mais, pas comme en France, ils ne dansent vraiment pas - et regardent avec curiosité ceux qui le font - les européens bien entendu, et votre hôte dans ce cas précis. Particulier ...

En route pour le voyage !Haut de page

Samedi 06 Septembre - Paris

C'est aujourd'hui le départ. Comme de bien entendu, la compagnie Charter - Corsair, pour ne pas la nommer - a encore du retard, et nous arrivons à Paris avec 8h de retard. Le retour se passe toutefois dans la bonne humeur, et on garde de ce voyage un très bon souvenir, plus pour le groupe et les gens que l'on a rencontré, que le pays lui-même qui a, me semble-t-il perdu beaucoup de sa culture en s'étant ouvert trop rapidement au tourisme. Le "tourisme sexuel" a encore lieu dans de nombreux coins - le sud principalement - mais n'est pas omniprésent, loin s'en faut. La nourriture, l'hébergement et les fringues ne sont pas chers, mais il me semble que le pays a adopté certaines lois sur les devises pour les étrangers courant 99. De plus, leur monnaie a connu des hauts et des bas, ce qui a sans doute changé pas mal de choses. Les gens sont très accueillants, mais certaines populations commencent à en avoir assez de tous ces touristes qui prennent sans cesse les mêmes photos et qui saccagent certains coins (il y en a malheureusement). Les flics sont très pointilleux sur la propreté dans les grandes villes, surtout concernant les étrangers, et n'hésitent pas à vous coller une amende si vous jetez un mégot sur la voie publique. A bon entendeur ...

En route pour le voyage !Haut de page

 

PARCOURER LES ALBUMS SOUVENIRS ...

Album Photos

Cliquez sur la vignette de votre choix pour accéder à l'album photo

Haut de page